Carnet de Bord : D' Izieu à Auschwitz

Visite de la Maison d'Izieu

Journée à Izieu - mercredi 28 février 2018

 

Nous sommes allés une journée à la maison d'Izieu, lieu d'arrestation des enfants d'Izieu le 6 avril 1944. Il est aujourd’hui un monument historique, dédié à la mémoire de ces 41 enfants.

 

Le matin, nous avons visité la maison dans laquelle ont vécus ces enfants, originaire de part et d'autre du monde. Cette colonie d'enfants fut dirigée par Miron et Sabine Zlatin, nés à Varsovie, qui s'étaient consacrés au sauvetage et à la protection des enfants Juifs.

Nous nous sommes attardés, dans un premier temps, dans le réfectoire, dans lequel se trouvent de nombreux dessins et lettres des victimes (voir photographies). Sur le mur, nous avons pu voir une frise de dessins réalisés par les enfants et agencés dans le but de créer une sorte de film avec des jeux de lumière, afin de divertir la colonie, lors des moments de repas. Cette pièce nous a beaucoup marqué car nous avons pu voir le quotidien des enfants, et surtout leurs moments de bonheur.

Ensuite, nous avons visiter les dortoirs dans lesquels se trouvent le portrait de chaque enfant arrêté le 6 avril 1944 et déporté.

Nous avons également pu visiter la salle de classe dans laquelle les enfants ont étudié avec leur institutrice, Gabrielle Perrier.

Img 1622
Img 1631
Img 1632
Img 1650
Img 1646

Concernant l'après-midi, nous nous sommes répartis en plusieurs groupes pour travailler sur des thèmes-clés à propos de l'exclusion des Juifs, en s'appuyant sur divers documents. Nous allons présenter plusieurs ateliers.

 

Atelier n°1 : La propagande de Vichy

Ce groupe a travaillé sur les moyens de propagande utilisé par le régime de Vichy. Ils ont étudié le livre « youpino ». Ce terme est une insulte, équivalente à « negro », à caractère raciste, envers les Juifs. Ce livre a été crée et recommandé par le ministère de l'éducation du régime de Vichy, pour les enfants Français. Ainsi, le racisme se développe chez les enfants français. Nous avons pu observer l'anaphore « parce que c'est un juif » qui associe à ces individus un défaut tel que le vol. De la sorte, dès l'enfance, l'enfant associe aux juifs, la méchanceté et le vol.

Pour endoctriner les enfants, des clichés sur les Juifs sont utilisés tels que le fait qu'ils ont un gros nez, qu'ils sont courbés, avares, cruels, fourbes, et qu'ils fument beaucoup.

Ce groupe a également étudié une affiche, intitulée « Le juif et la France », réalisée par Michel Jaquet, afin d'affirmer la politique antisémite. Cette affiche est destinée à l'ensemble du peuple français, notamment aux adultes cette fois ci. Sur celle-ci, nous pouvons voir la caricature d'un juif surplombant la France. Le slogan est mis en valeur puisqu'il est écrit en jaune, sûrement pour faire allusion à l'étoile des Juifs.

 

Youpino
Affiche juif

Atelier n°2 : L'exclusion

Ce groupe s'est intéressé à l'exclusion, en étudiant notamment les principaux camps. Ils ont pris l 'exemple du camp de Gurs dans lequel les conditions étaient très précaires. Des juifs de tout âge se trouvaient dans ce camp. C'est pour cela, qu'ils ont étudié la revue « Mickey au camp de Gurs ».

 

Atelier n°3 : Identification et marquage des Juifs

Ce groupe a étudié les différents marquage des Juifs. L'objectif de ce marquage est de recenser tous les Juifs, ce qui permet ensuite de procéder aux rafles. En juin 1942, le fait de se recenser devient obligatoire sinon, les personnes seront sanctionnées, par un emprisonnement par exemple. A partir de l'âge de 6ans, tout individu Juif est obligé de porter une étoile.

 

Petit rappel : les différents types de marquage des Juifs

  • étoile de David jaune pour environ 70 000 Juifs français

  • brassard bleu pour les Juifs de Varsovie

  • cible dans le dos dans les pays baltes

  • étoile dans le dos + torse pour les pays d'Europe centrale

Cela permet de savoir l'origine des différents juifs

 

Atelier n°4: La déportation des enfants

 

Les dates-clés de la déportation des enfants :

  • 4 juillet 1942 : Laval propose aux Nazis que les enfants juifs soient déportés avec leurs parents (accepté le 20 juillet 1942)

  • juillet 1942 : rafle du Vel d'hiv → 4115 enfants

  • 15-25 août 1942 :transfert de 3000 enfants des camps du Loiret vers Drancy en vue de leur déportation

  • 28-29 août 1942 :  « nuit de Vénissieux » :sauvetage de 108 enfants destinés à être déportés

     

Ce groupe a étudié la lettre de Roethke au sujet de la colonie d'Izieu. En effet, nous pouvons lire dans celle-ci que « la colonie d'Izieu a été dissoute », « 41 enfants âgés de 3 à 13 ans ont été déportés » . Ce télégramme est signé par Klaus Barbie. Ensuite, ils ont étudié un télégramme de René Bousquet adressé aux préfets de la zone Sud. Ce télégramme explique que le régime de Vichy est autonome, il décide de lui-même les déportations et n'attend pas d'ordre, notamment de l'Allemagne. De plus, les enfants placés dans les maisons d'enfants ne sont pas en sécurité et sont susceptibles d'être déportés à Auschwitz.

Ajouter un commentaire